Manhole – Tetsuya Tsutsui

Résumé :
« Une banale après-midi dans la ville de Sasahara. Les vendeurs s’activent au milieu des badauds, le jeune Yôichi Amamiya envoi un texto à sa copine qu’il rejoint… jusqu’à tomber nez à nez avec un homme nu, couvert de sang, qui l’appelle maman et lui crache du sang au visage. Il le repousse violemment et s’enfuit. L’inconnu meurt sur place, la police commence son enquête. Une enquête qui va les mener sur les pas d’un homme déterminé à en finir avec ceux qu’il juge comme les déchets de l’humanité… »

Fiche technique :
Auteur : Tetsuya Tsutsui
Éditeur : Ki-oon
Prix : 7,75 € par tome

Manhole. Derrière ce titre qui veut dire « plaque d’égout se cache un très bon manga.
La série est courte (3 tomes) et disponible en VF. Cette dernière est de très bonne facture.
Prépubliée dans Young Gangan et éditer pas Square Enix au Japon, c’est Ki-oon qui s’est chargé de la publication française. Au scénario on découvre un Tetsya Tsutsui (pas facile à prononcer) excellent, mais peu connu en France.
Ce manga a déjà plus de dix ans, mais n’a pas pris une ride. La preuve, je l’ai découvert en 2017 ^^.

Le scénario et le dessin sont très réalistes (âmes trop sensibles s’abstenir). C’est bien documenté. Au point que j’ai vérifié si la variante de filariose et la tribu du Botswana spécifique à cette histoire étaient réelles (la réponse est non). Ici il s’agit d’une forme de filariose qui passe par le nerf optique de l’œil droit et altère le comportement de la personne infectée.

Tout est réaliste, presque froid, un peu à la manière du film “Contagion”. Les personnages sont tous crédibles, même les héros principaux (un duo d’enquêteurs constitués d’une bleue et d’un vieux baroudeur) ont leurs points faibles et plusieurs erreurs (tout à fait crédible et compréhensible) sont commises durant l’enquête. Les personnages ne sont pas manichéens et même le plan machiavélique du “méchant” n’a rien de surréaliste et est crédible. Ses motivations sont même tout à fait compréhensibles au vu de ce qu’il a vécu (ce qui va pas mal secouer l’un des enquêteurs secondaires). C’est très rythmé, car l’ensemble de l’histoire se déroule sur quelques jours, mais il y a de temps en temps une petite pointe d’humour histoire de laisser respirer le lecteur.

Si on est attentif, on peut voir dans ce manga (au-delà d’un bon thriller) une critique sociale et le questionnement sur la notion d’humanité.

Court, rythme intense et réaliste, c’est aussi un manga très bien dessiné et surtout ça tient en trois tomes. De plus un coffret regroupant l’intégrale de la série est sorti en novembre 2012.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s