Le Guide de l’uchronie – Bertrand Campeis et Karine Gobled

Résumé :
« Et si Christophe Colomb n’avait jamais découvert l’Amérique ?
Et si les nazis avaient remporté la Seconde Guerre mondiale ?
L’uchronie joue avec l’histoire pour créer des réalités différentes, explorant des possibilités infinies. Est-ce là l’expression d’une simple nostalgie rêveuse d’un passé jamais advenu ou une arme de réflexion philosophique ?
Karine Gobled et Bertrand Campeis, membres du prix ActuSF de l’uchronie, vous proposent d’arpenter avec eux les sentiers où réalité historique et fiction s’entremêlent. À travers des conseils de lecture, des interviews d’auteurs, des escapades dans le cinéma, la bande dessinée ou le jeu vidéo, ces deux spécialistes offrent un panorama d’un genre qui séduit de plus en plus.
Devenu le livre référence sur l’uchronie, ce guide est enfin réédité et entièrement remis à jour après plusieurs éditions. »
Et si vous vous laissiez tenter par ce voyage dans les méandres du temps ?

Ce n’est pas le premier guide de l’uchronie que je lis, mais ce le plus récent à ma connaissance.
Il est court et concis et très accessible. Le genre d’ouvrage que l’on offre à quelqu’un qui ne connaît pas le genre et ses principes ou qui peut permettre à un connaisseur de découvrir des nouveautés ou des œuvres qui lui auraient échappé. »

Fiche technique :
Auteurs : Bertrand Campeis et Karine Gobled
Éditeur : ACTUSF
Pagination : 420 pages (deuxième édition)
Prix : 7,90 € (deuxième édition)

La chronique est basée sur la première édition du livre. Une deuxième édition a été publiée en septembre 2018.

La première partie explique donc ce qu’est l’uchronie, ses sous-genres et se pose la question de savoir si l’uchronie n’est qu’un sous-genre de la SF ou un genre à part entière.

La deuxième partie du livre nous emmène à la découverte d’ouvrages uchroniques autant anglophone que francophone. Le problème c’est que le livre n’a pas vocation à être un catalogue, mais plutôt à vous faire découvrir les uchronies les plus connues ou les plus qualitatives, quel que soit le genre. Ainsi les uchronies fantaisistes ou à base de voyages dans le temps sont nombreuses, tout comme les œuvres streampunk (la question est d’ailleurs posée de savoir si le Steampunk fait partie de l’uchronie). Les uchronies plus sérieuses comme la « 1940 : Et si la France avait continué la guerre » ne sont pas nombreuses.

Les livres sont généralement présentés sur une ou deux pages avec résumé, description, points forts et points faibles…
L’ouvrage est entrecoupé de quelques courtes interviews d’auteurs généralement courtes et pas pompeuses.

Si vous venez de découvrir l’uchronie ou voulez faire découvrir l’uchronie, c’est l’ouvrage idéal. Si vous êtes un vieux de la vielle, l’intérêt résidera pour vous dans les interviews et la découverte de quelques bons bouquins selon vos goûts. J’ai ainsi découvert « Aucun homme n’est une île ».

Erratum : J’avais initialement écrit : « “1940 : Et si la France…” n’est même pas citée si je me souviens bien. » Après vérification c’est bien le cas.

Publicités

3 commentaires sur “Le Guide de l’uchronie – Bertrand Campeis et Karine Gobled

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s