Chroniques des années noires – Kim Stanley Robinson

Résumé :

« Quelle serait l’histoire du monde si l’Europe avait disparu au Moyen Âge, ravagée par la peste ? L’Islam et la Chine seraient alors devenus les civilisations dominantes, découvrant l’Amérique, se faisant la guerre, inventant le chemin de fer et l’atome, cherchant à l’emporter, à imposer la foi de Mahomet, Bouddha ou Confucius. À travers les destins de trois personnages, Kim Stanley Robinson dépeint de façon étonnamment réaliste sept cents ans de l’histoire d’un univers foisonnant, où les aventures individuelles se mêlent à la trame historique, et se répondent à travers les siècles et les continents. Une uchronie époustouflante par l’auteur de la trilogie martienne. »

Fiche technique :
Auteur : Kim Stanley Robinson
Éditeur : Pocket
Pagination : 1014 pages (version poche)
Prix : moins de 10 euros d’occasion €

Bon, je vous le dis tout de suite. Ce livre est une pépite, cet auteur est génial.

Cette uchronie sortie en 2003 raconte via des personnages récurrents ce que pourrait être l’histoire du monde si la peste avait éradiqué 90 % des Européens. Le POD est en 1347 au début de l’épidémie de peste noire.

À travers les destins de trois personnages principaux, membre d’une même jāti (groupe d’âmes se croisant à chaque réincarnation), et leurs réincarnations successives, Robinson nous raconte une histoire du monde où la Chine, l’Inde et l’islam se battent pour conquérir le pouvoir, imposer leur foi et développer les sciences.

Le livre parle de multiculturalisme, de religion et de la nature humaine, de philosophie, du féminisme et de l’égalité des droits, de la quête de la liberté, du progrès et de la science et même du réchauffement climatique.

Le livre se divise en dix parties, c’est superbement écrit, riche sans être pompeux et il y a des annotations quand il y en a besoin.

Le travail de world building est impressionnant, mais sans trop en faire. L’auteur en montre juste ce qu’il faut pour que son récit ne s’alourdisse pas, mais en même temps on aimerait en voir plus tellement c’est bon. Le livre couvrant plus de 600 ans d’histoires (1405 [première réincarnation après le POD] à 2088) fait déjà 1000 pages en version poche, difficile d’en faire plus. En plus, je trouve les couvertures française et anglophone superbes.

Sur un plan personnel, ce livre est tombé pile dans la période où j’écrivais sur l’Inde pour le Cycle 2 d’Au Bord de l’Abîme et m’a beaucoup motivé. À l’époque de cette lecture je connaissais Kim Stanley Robinson tout en ayant jamais trouver le temps de le lire. J’ai découvert un auteur génial qui à travers ses livres aborde des thèmes qui me tiennent à cœur : climat, progrès, justice économique et sociale.

Une de mes meilleures lectures, que j’ai savourée en prenant mon temps. Le livre n’a pas été réédité, mais il est possible de le trouver en occasion pour une petite poignée d’euros. Pour ma part je l’ai trouvé à moins de 10 € frais de port inclus.

L’avis d’Eumène qui, lui aussi, a passé un bon moment.

2 commentaires sur “Chroniques des années noires – Kim Stanley Robinson

  1. Je l’ai en version grand format pris en occasion il y a près de 15 ans – tempus fugit -… Il est en effet passionnant bien que le développement de l’islam  »moderne » soit quasiment similaire a l’OTL alors que la pression occidentale qui a généré les frères musulmans et autres dérives sectaires et  »fondementalistes » n’est pas eu lieu dans ce monde.
    Le concept de ce groupe d’âmes reincarnés peut être appréciés par les bouddhistes et autres, mais cela n’est pas ma tasse de thé.

    J'aime

Répondre à Thomas@constellations Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s