Empire (intégrale T 1 à 3) — Jean Pierre Pécau, Igor Kordey

Résumé :

« 1815, l’Empire français achève la conquête des Indes. Alors que les Anglais s’accrochent à la partie orientale du Bengale, les Français subissent leur première défaite. Une rumeur court alors sur un nouveau général anglais aussi doué que mystérieux. Savary, le chef des services spéciaux français, dépêche ses deux meilleurs éléments afin de neutraliser “le général fantôme”. »

Fiche technique :

Scénario : Jean Pierre Pécau
Dessin : Igor Kordey
Couleur : Chris Chuckry
Éditeur : Delcourt
Prix : 28,50 €

Empire est donc une uchronie. Voici quelques-unes des différences avec l’histoire réelle :

  • Napoléon s’est fait sacrer Empereur des Français sans avoir été Premier Consul, non pas à Notre-Dame de Paris, mais à Sainte-Sophie, à Istanbul.
  • La technologie de la vapeur est maîtrisée à l’extrême et appliquée à d’autres usages que dans la réalité historique : il existe des canons marchant à la vapeur, de véritables mitrailleuses, des cuirassés dotés de roues à aubes et, plus imposants encore : de véritables chars d’assaut, gigantesques et marchant eux aussi à la vapeur, des aérostats, et un début d’utilisation de l’électricité et du pétrole.

L’histoire suit deux Français : le capitaine Saint-Elme, né d’un père français et d’une mère indienne, et Charles Nodier, travaillant pour Joseph Fouché. La mission de ces deux hommes est simple : retrouver un mystérieux général anglais, surnommé le « Général Fantôme » qui a été le premier à vaincre Bonaparte, le 15 juin 1815 à la bataille des plaines de Nichapur, et qui pourrait assurer aux Anglais la reconquête des Indes.

C’est une uchronie récréative, c’est à dire peu sérieuse quant à sa plausibilité, mais tout à fait sympathique. Il y a de l’action, des surprises, des manigances et de la romance. Il y a un vrai travail de Worldbuilding, l’univers est cohérent, même si on flirt avec le steampunk. J’aime beaucoup le duo de personnages principaux, mais il y a aussi des personnages secondaires fort sympathiques

J’aime beaucoup le dessin, mais le travail d’Igor Kordey peut ne pas plaire à tout le monde. Moi j’aime le côté dynamique de son dessin, mais cela donne un côté qu’on pourra juger comme très brouillon. Ce gars est une vraie machine, il capable de dessiner un nombre incroyable de volumes par an.

À l’époque où est sorti l’intégral, il n’y avait pas de suite à l’horizon. Mais il y a finalement eu un 4e tome : Le Sculpteur de chair. Celui semble amorcer un nouveau cycle puisqu’il se passe au Proche-Orient.

Résumé : 1820. D’Istanbul au Caire, le Sculpteur de chair a encore frappé… Saint Elme et Nodier, les deux meilleurs espions français de l’Empire napoléonien, sont de retour pour une nouvelle mission détonante ! Un attentat contre Napoléon vient d’être perpétré à Istanbul. Le mystérieux Sculpteur de chair, qui peut prendre l’apparence de n’importe qui, s’est infiltré dans l’entourage de l’Empereur français. Saint Elme et Nodier sont convoqués en Égypte : les deux agents doivent rapidement découvrir l’identité de ce monstre avant qu’il ne soit trop tard. Mais une surprise attend Nodier…

Je n’ai pas lu ce tome 4, mais toujours est-il que ce premier cycle de 3 tomes est vraiment un très bon divertissement et l’intégrale coûte moins de 29 € alors qu’il équivaut à 3 BD à 15 € (je vous laisse faire le calcul).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s