L’œil du tsar rouge — Sam Eastland

Résumé :

« 1929, Sibérie
Le jeune commissaire Kirov doit faire sortir le prisonnier 4745-p du goulag. L’ordre a été donné par Staline en personne.
En extirpant de l’enfer l’inconnu à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu’il vient de rendre la vie à une légende. L’inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de “l’Œil d’Émeraude”, était le plus grand policier du tsar Nicolas II. Un homme au-dessus de tous les pouvoirs, ne répondant qu’au tsar et donc la loyauté à la Couronne a entraîné la perte.
Si Staline a rappelé son pire ennemi à son côté, c’est que nul autre ne peut résoudre une énigme dont la réponse pourrait constituer une véritable bombe politique : que sont devenues les dépouilles des Romanov ? Où ont-ils caché leur trésor ? L’un des enfants du tsar aurait-il échappé à la colère des bolcheviks ? »

Fiche technique :

Auteur : Sam Eastland
Éditeur : Anne Carrière
Pagination : 341 pages
Prix : 21,30 €

Donc le livre se passe dans l’URSS de 1929, et nous livre d’un côté une enquête sur la mort où la survivance de membre de la famille du tsar et de l’autre on découvre le personnage à travers des flashbacks. Comment est-il devenu l’enquêteur du tsar, sa carrière et sa relation avec ce dernier alors la révolution gronde ? Cette enquête est très personnelle pour Pekkala, car Nicolas et Alexeï l’appréciaient sincèrement et le considéraient comme un ami.

Alexeï serait toujours vivant, donc Pekkala accepte de travailler pour le régime communiste qui lui promet une amnistie. L’inspecteur se retrouve à devoir enquêter au côté de son frère, qui lui a rejoint les communistes dès le début de la guerre. Les deux frères ont un lourd ressentiment l’un envers l’autre et pas forcément pour les bonnes raisons. En parallèle l’assassin supposé de la famille impériale semble vouloir faire dérailler l’enquête coûte que coûte. D’autres semblent s’intéresser au légendaire trésor du tsar.

On a donc un roman court, dense, sans temps mort qui se lit facilement et qui semble bien documenté. La vie en URSS y est décrite comme difficile et parfois miséreuses, mais on sent que l’auteur bien qu’américain n’est pas là pour régler des comptes ou verser dans l’anticommunisme primaire, juste raconter une histoire. On a vraiment l’impression d’y être. Il y a un chapitre ou Kirov, Pekkala et son frère Anton traversent une ville interdite qui ne figure pas sur les cartes. Cette ville est l’une des rares ouverte aux visiteurs et journalistes étrangers pour leur montrer la grandeur du modèle soviétique. En réalité tout y est factice, les citoyens sont des comédiens. Dès que les visiteurs quittent la région, la ville est désertée.

Le seul spoiler que je vais vous livrer sur la fin (car il est évident vu que la série compte 6 livres et le titre est explicite) c’est que Pekkala, qui est la justice et l’honnête incarné va donc poursuivre sa carrière au service des communistes. Ces mêmes communistes qui l’ont laissé plus de 10 ans au goulag.

L’auteur a le bon goût de conclure son livre par quelques pages explicatives où il rétablit la vérité historique, car évidemment le livre — relevant de l’histoire secrète — déforme certains faits ou les racontes totalement autrement. C’est appréciable, car certains livres sont pris pour des réalités historiques ou se font passer pour tels alors qu’ils sont totalement fantaisistes. Je pense notamment au Da Vinci Code.

C’est donc un thriller intéressant, prenant, divertissant, dense et bien écrit qui a l’originalité de se dérouler en URSS des années 1930/1940.

Note : Paul Watkins est un pseudonyme de Sam Eastland.
La saga Pekkala compte déjà 7 tomes dont 6 traduits en français :

  • L’œil du tsar rouge
  • Le Cercueil rouge
  • Rouge Sibérie
  • Le Papillon rouge
  • La Bête de la forêt rouge
  • L’Icône rouge

3 commentaires sur “L’œil du tsar rouge — Sam Eastland

Répondre à Mélie et les Livres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s