La classe Yamato — Pascal Colombier

Résumé :

« Au Panthéon des navires de combat, le Yamato, le Musashi et le Shinano occupent une place à part. De par leur puissance, leurs dimensions et leur allure générale, bien peu d’autres bâtiments suscitent autant d’intérêt ou de fascination. Dédiés au combat de surface, conçus pour dominer tous les cuirassés existants ou à venir, ils avaient vocation à renverser l’équilibre des forces dans le Pacifique. Dès lors, leur brève carrière et leur fin rapide peuvent sembler paradoxales. Au-delà des légendes véhiculées par l’aspect de ces puissants bâtiments — que l’amiral Yamamoto considérait lui-même comme “le sommet de la folie” —, l’histoire de leur conception, leurs caractéristiques ainsi que leur courte carrière opérationnelle illustrent à quel point leur destin fut une tragédie. Conçus comme des forteresses inébranlables menant la flotte de ligne de la Nippon Kaigun dans la fournaise d’un combat naval dans la plus pure tradition des batailles de Tsushima ou du Jutland, ils finiront isolés, sous les coups de l’aviation américaine, sans avoir jamais croisé la route d’un cuirassé ennemi. »

Fiche technique :

Auteur : Pascal Colombier
Éditeur : Caraktère
Pagination : 200 pages
Prix : 44,90 €

Si vous avez lu le Cycle 1 d’Au Bord de l’Abîme vous vous doutez que j’apprécié le Japon et la Marine japonaise. Si vous êtes comme moi. Voir même si vous êtes un passionné d’histoire militaire. Ce livre va vous plaire. Il est publié par les éditions Caraktère qui a déjà publié d’autres beaux livres, mais qui est surtout connu pour ses nombreux magazines d’histoires militaires telles  que « LOS ! », Ligne de front, Batailles et blindés… Si vous avez lu ces magazines, vous savez à quel genre de livre vous attendre.

En effet « Yamato » est richement documenté et illustré. On retrouve des plans, des schémas explicatifs, des photos d’archives et surtout beaucoup d’illustration 3D.

Le livre est divisé en 3 parties. La première explique l’histoire des cuirassés japonais, leur doctrine d’utilisation et la genèse du projet de super-cuirassés. La seconde partie se concentre sur la construction et les caractéristiques de manières vraiment très précises (c’est la plus grosse partie du livre). Enfin la troisième partie se concentre sur la carrière des cuirassés y compris celle du Shinano qui fut convertie en porte-avions au cours de leurs constructions. Le focus est donc vraiment sur la conception, la construction et la technique de ses navires absolument hors-normes. L’histoire, sous l’angle de la carrière opérationnelle, couvre moins d’une cinquantaine de pages. Il faut tout de même rappeler qu’aussi exceptionnels que furent ces navires ils sont assez peu pris part au combat dans le pacifique.

La couverture est superbe, les illustrations 3D permettent de découvrir les trois navires sous toutes les coutures. Il y a une densité d’information juste hallucinante sur seulement deux cents pages. Les « maqueteurs » du livre ont dû passer quelques nuits blanches. Toutefois cette densité à un inconvénient : les chapitres sont constellés d’encarts. Il faut donc parfois choisir entre s’interrompre en plein chapitre pour lire les encarts ou alors revenir en arrière une fois le chapitre terminé.

Le livre est assez technique, mais tous les termes et concepts un peu pointus sont généralement expliqués soit dans le chapitre soit dans un encart.

Au premier abord le prix peut paraitre élever, mais c’est un prix qui est dans la norme pour ce genre d’ouvrage. De plus, il n’existe à ma connaissance aucun ouvrage en français qui soit aussi riche sur ce sujet.

En conclusion un livre superbe, même exceptionnel, pour toutes personnes s’intéressant fortement au sujet. Par contre si vous vous intéresser à la guerre du pacifique sur le plan historique et non sur le plan technologique se livre pourrait vous paraitre indigeste.

5 commentaires sur “La classe Yamato — Pascal Colombier

  1. J’en profite pour indiqué unn film tiré d’un manga édité en 2015 démolit le mythe du cuirassé Yamato :excl:

    Archimedes no Taisen / アルキメデスの大戦 / The Great War of Archimedes

    En 1933, le siège de la marine impériale japonaise a pour objectif de construire le plus grand cuirassé du monde, Yamato. Le contre-amiral Yamamoto Isoroku s’oppose à ce plan.
    Il attire Kai Tadashi, mathématicien de génie, sur le plan. Le jeune homme va utiliser ses compétences de réflexion hors du commun et découvrir des divergences liées au coût estimé de la construction du cuirassé.
    C’est alors qu’il s’aperçoit d’un complot dans l’armée.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Great_War_of_Archimedes

    Site officiel du film :

    https://archimedes-movie.jp/

    – Message en double sur le forum uchronique –

    J'aime

  2. J’en profite pour indiqué un film tiré d’un manga édité en 2015 démolit le mythe du cuirassé Yamato :

    Archimedes no Taisen / アルキメデスの大戦 / The Great War of Archimedes

    En 1933, le siège de la marine impériale japonaise a pour objectif de construire le plus grand cuirassé du monde, Yamato. Le contre-amiral Yamamoto Isoroku s’oppose à ce plan.
    Il attire Kai Tadashi, mathématicien de génie, sur le plan. Le jeune homme va utiliser ses compétences de réflexion hors du commun et découvrir des divergences liées au coût estimé de la construction du cuirassé.
    C’est alors qu’il s’aperçoit d’un complot dans l’armée.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Great_War_of_Archimedes

    Site officiel du film :

    https://archimedes-movie.jp/

    Message en double sur le forum uchronique 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Amateur d'aéroplanes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s