Project Blue Book (Saison 1) – History

Résumé :

« Un brillant scientifique, le professeur J. Allen Hynek, est recruté par l’armée de l’air américaine pour mener des enquêtes non résolues, de simples faits divers à des théories plus farfelues comme l’existence d’extraterrestres. »

Fiche technique :

Network: History
Réalisateurs : Robert Stromberg, Pete Travis, Norma Bailey, Thomas Carter, Alex Graves
Scénaristes principaux : David O’Leary, Sean Jablonski, Harley Peyton, Thania St. John
Producteurs principaux : Robert Zemeckis, David O’Leary, Sean Jablonski
Acteurs principaux : Aidan Gillen, Michael Malarkey, Laura Mennell, Ksenia Solo, Michael Harney, Neal McDonough

Première chronique de 2020 pour la dernière série que j’ai regardée en 2019 (j’ai vu les 3 derniers épisodes le 31). J’avais vu le trailer en début d’année et j’avais été intrigué tout en redoutant un possible ratage sur le plan visuel.

La série d’History Channel (diffusée sur Warner TV en France) s’inspire du vrai Project Blue Book, une commission mise en place par l’US Air Force, afin d’étudier et d’enquêter sur le phénomène OVNI. Cette commission fut créée en 1952 et resta en activité jusqu’en 1969. Son membre le plus connu était le Docteur J. Allen Hynek. L’historicité de la série s’arrête à peu près là.

Les affaires d’OVNI qui servent de base à chaque épisode de la série sont « réelle ». Par là j’entends que les incidents en question ont bien eu lieu, quant à savoir si c’était vraiment des extraterrestres… Pour ce qui est des personnages, à part Hynek et sa femme aucun autre personnage important n’est historique, même si parfois inspiré de figure historique.

La saison est courte, avec seulement 10 épisodes, cela donne une série dense et plutôt intense. Il y a assez peu de temps mort puisque même la partie qu’on pense pépère avec la vie de femme au foyer de Mimi Hynek réserve quelques surprises. La partie enquête est franchement bonne et on se retrouve vite dans une conspiration tentaculaire impliquant d’un côté de militaires, de l’autre des politiciens et aussi un groupe d’homme mystérieux. À côté de ça, début de la guerre froide oblige, il y a une couche d’espionnage. Avec tout ça vraiment pas de quoi s’ennuyer.

Sur le plan des acteurs rien à redire, ça joue bien, il y a quelques têtes connues comme Aidan Gillen (Game of Thrones, Peaky Blinders…) et Neal McDonough (Band of Brothers, Desperate Housewives…) et aussi une bonne découverte avec Ksenia Solo (Black Swan, Lost Girl). Visuellement c’est très recherché au niveau des ambiances costumes et matériels d’époque du coup on a l’impression d’y être. Pour la partie FX, ce n’est pas Star Wars, mais ce n’est jamais moche. La série pêche seulement sur le plan de la BO qui passe tellement inaperçue qu’on dirait qu’elle est inexistante.

La saison 2 débute sa diffusion aux USA dans quelques jours et j’espère avec impatience de trouver le temps de la regarder. Étrangement, j’ai l’impression que la série passe relativement inaperçue surtout en Europe alors qu’elle n’a pas grand-chose à envier à X-Files. Les fans de cette dernière devraient passer un très bon moment devant Project Blue Book surtout quand on sait le désastre que fut la saison 11 des aventures de Mulder et Scully. C’est donc d’après moi une série à ne pas manquer pour tout fan de fictions à base d’ufologie et de conspiration.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s