Hommage à « Les oranges de Yalta » de Nicolas Saudray

Il n’est pas rare que mes lectures me donnent des envies d’hommage graphique, mais la plupart du temps le combo « flemme + pas le temps » fait que je… ne fais rien. Mais d’un autre côté j’adore tout ce qui touche au worldbuilding, que ce soit en uchronie ou de manière générale en fiction. Je pense que ça se voit tant via mes articles de blog consacrés au sujet (ici et ici) qu’à mes écrits (Au Bord de l’Abîme ou même des nouvelles). Il y aura surement sur ce blog d’autres articles sur le sujet.

En attendant, je vais vous partager ce que le worldbuilding de Nicolas Saudray m’a inspiré de création. J’ai pondu quelques emblèmes et drapeaux ainsi que des infoboxes dépeignant l’univers du livre « Les oranges de Yalta ».

Qu’est-ce qu’une infobox me demanderez-vous ? Sur les wikis, une infobox est un tableau utilisé pour résumer des informations sur le sujet d’un article. Dans le milieu des uchronautes, il s’agit d’un moyen de représentation fréquemment utilisé pour présenter des idées uchroniques. Dans certains cas certains auteurs s’amusent même à n’utiliser que des formats « wiki » pour présenter leur uchronie comme une réalité. C’est une forme avec laquelle j’aime moi aussi jouer. Je m’en suis notamment servi pour faire des éléments promotionnels autour de l’univers d’Au Bord de l’Abîme.

J’ai donc fait appel à ce format pour rendre hommage à ce très bon livre qu’est « Les oranges de Yalta ». Vous retrouverez donc un peu plus bas cinq infoboxes présentant des évènements marquants du livre et accompagnés d’un petit commentaire. Vous verrez que parfois le diable se cache dans les détails. Ces infoboxes sont aussi accompagnées de drapeaux et emblèmes que j’ai créés pour l’occasion. Car l’un des trucs que j’adore quand je « world build » c’est créer ce genre d’éléments graphiques : drapeaux, emblèmes, logos d’entreprises…

La conférence de Yalta met fin au deuxième conflit mondial qui dans ce monde n’a pas (encore) embrasé le pacifique. Les vainqueurs se partagent l’URSS, le Moyen-Orient et l’Europe et redessinent les frontières au gré des leurs envies.

Vladivostok est occupé par le Japon qui va annexer tout l’Extrême-Orient soviétique. La ville est rebaptisée Shōwa.

Emblème de la ville.
Drapeau de la ville.

La guerre du Pacifique finit par éclater, mais pas dans le cadre d’un conflit mondial. Le président Roosevelt décède lors d’un voyage en Océanie, où il a pour l’occasion déterré le gouvernement français en exile pour s’emparer de la Polynésie et y établir des bases. C’est ainsi qu’il rend l’âme à Bora Bora.

La paix entre les USA et le Japon est signée à Postdam. Le Japon se taille un Empire et les USA ne perdent aucun territoire, même si le traité les contraint à démilitariser Hawaï pour en récupérer la souveraineté.

Après le conflit, le Japon étend son emprise sur toute l’Asie grâce à la sphère de coprospérité de la grande Asie orientale.

Drapeau de l’organisation.
Emblème de l’organisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s