Army of the Dead – Netflix

Résumé :
« Un convoi militaire, transportant une mystérieuse cargaison venue de la zone 51, est victime d’un grave accident. Un puissant zombie est libéré et attaque les soldats survivants, non loin de Las Vegas. Très vite, la contamination se propage et des milliers de zombies infestent la ville. La zone est alors mise sous quarantaine. Quelques années plus tard, à la demande du milliardaire Bly Tanaka, des mercenaires y sont envoyés pour récupérer 200 millions de dollars dans un casino. »

Fiche technique :
Réalisateur et scénariste : Zack Snyder
Network: Netflix
Acteurs principaux : Dave Bautista, Ella Purnell, Omari Hardwick, Ana de la Reguera, Theo Rossi, Matthias Schweighöfer, Nora Arnezeder, Hiroyuki Sanada, Tig Notaro, Raúl Castillo, Huma Qureshi, Garret Dillahunt

Vous le savez, j’aime les histoires de zombies. J’aime quand elles sont prenantes et « réalistes » ce qui n’est pas le cas de ce film, mais ça, on s’en rend compte dès le trailer. Pourquoi ai-je donc regardé ce film alors ? Déjà parce que se regarder de la série B de temps en temps ne fait de mal à personne. Ensuite, car Zack Snyder nous a gratifiés d’un très, très bon Dawn of the Dead (l’Armée des morts en français, comme c’est ballot) pour son premier film en 2004.

Je m’attendais donc à une série B nanardesque à gros budget, et j’ai été servie dès l’intro du film. Kitch à souhait, criarde, cliché, pleine de ralentis surfaits, de gore totalement exagéré avec en bonus le texte du générique en fuchsia-néon et du « Viva Las Vegas ». Suite à cette intro, on est propulsé quelques années dans le futur. L’homme d’affaires Bly Tanaka (Hiroyuki Sanada) engage Scott Ward (Dave Bautista) pour monter une équipe de mercenaires pour aller vider le coffre-fort de son casino. Deux cents millions de dollars que lui ont déjà remboursés ses assurances, de l’argent magique donc. Petite contrainte, le président américain a annoncé son intention de régler le problème « Vegas » par une frappe nucléaire qui servira de « feu d’artifice du 4 juillet ». Cette frappe est imminente, mais si les mercenaires passent inaperçues, personne n’apprendra que l’argent est sorti, d’où son aspect magique. Ward va donc réunir ses camarades de bataille, vétérans de la chute de Vegas pour se faire un paquet de pognon.

Malgré un casting très solide, les personnages sont creux, clichés et prévisibles, mais au moins ça joue bien. C’est probablement Ella Purnell (Kickass 2) qui sort du lot dans le rôle de Kate, la fille du protagoniste. Elle joue très bien, même si là aussi les actions de son personnage sont totalement prévisibles.

Prévisible, c’est tout le problème du film. Tout dans son scénario est prévisible et cliché, l’histoire, le déroulement des scènes, les actions et réactions des personnages, les sales coups, les morts, la fin du film. Zéro surprise. Les zombies, que certains prendraient pour innovant ont déjà été vue une dizaine de fois dans la littérature. Eh oui, les zombies conscients, organisés (…) ça n’a rien de novateur, j’y reviendrais dans un paragraphe plein de spoilers). Visuellement, on retrouve la pâte Snyder, c’est bien foutu et plutôt joli, mais reste très tape-à-l’œil. Il y a des ralentis. Beaucoup trop. Des explosions (très) souvent (très) exagérées.

Maintenant, c’est le moment spoiler. Pour compléter ce que je disais sur les zombies de ce film, même leur supposée origine extraterrestre a déjà été vue ailleurs. Les seuls aspects novateurs du film se trouvent sur des points de détails bien planqués. Dès l’intro du film, on aperçoit ce qui pourrait être des ovnis dans le ciel renforçant l’hypothèse extraterrestre, d’autant que le convoi militaire qui transporte le zombie d’origine sort de la célèbre Zone 51. Autre détail que tout le monde n’aura pas noté, dans la dernière partie du film certains zombies qui sont abattus par notre brochette de mercenaires semblent d’être des cyborgs. Simple clin d’œil à Terminator ou autre ? Drone extraterrestre ? Drones gouvernementaux ? La réponse n’est pas dans le film. Enfin, il y a l’hypothèse de la boucle temporelle. Eh oui, dès leur arrivée dans le casino, nos « héros » trouvent des cadavres décomposés d’autres mercenaires attablés à une table de jeu. Il émet l’hypothèse probable qu’il s’agit d’autres mercenaires envoyés par Tanaka, mais même son homme de main, Martin (Garret Dillahunt) ne semble pas au courant. L’hypothèse d’une première équipe de mercenaires décimée fait sens. Mais, plus loin alors qu’une partie de l’équipe travaille dans le couloir menant au coffre et trouve d’autres cadavres de mercenaires, Vanderohe (Omari Hardwick) émet l’hypothèse qu’ils ne sont que des pions Tanaka (ça, c’est évident) coincés dans une boucle temporelle. Rien ne vient confirmer l’hypothèse, pas même Snyder, et Vanderohe pourrait tout simplement être en train de philosopher comme un tocard. Toutefois, si on pense à l’hypothèse extraterrestre, aux robots-zombies pourquoi pas.

On en saura peut-être plus dans les autres œuvres qui doivent composer l’univers d’Army of the Dead, car Snyder et Netflix nous préparent un univers étendu avec une série d’animation spin-off intitulée Army of the Dead : Lost Vegas et développée par Jay Oliva et un film préquelle, Army of Thieves, réalisé par Matthias Schweighöfer (qui joue le rôle de Ludwig Dieter dans Army of the Dead),

Pour résumé, Army of the Dead est un film de série B nanardesque à gros budget, auquel je n’ai pas accroché, mais qui en ravira d’autre. C’est un film qui se regarde en débranchant son cerveau. Je reste toutefois intrigué par ce que Snyder et Netflix préparent et je suis donc très intéressé par Army of the Dead : Lost Vegas et Army of Thieves.

Un commentaire sur “Army of the Dead – Netflix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s