Kingdom: Ashin of the North – Netflix

Résumé :
« Tragédie, trahison et une découverte mystérieuse alimentent la vengeance d’une femme pour la perte de sa tribu et de sa famille dans cet épisode spécial de Kingdom ».

Fiche technique :
Network: Netflix
Réalisateur : Kim Seong-hun
Scénariste : Kim Eun-hee
Acteurs principaux : Ji-hyun Jun, Kim Si-Ah, Park Beong-eun, Kim Roe-ha, Jeong Seaok-won, Ji Hyun-Joon

Ashin of the north est un épisode spécial de Kingdom durant 1 h 30 et il s’agit d’un préquel dont le personnage principal (Ashin) est introduit dans les dernières minutes de la saison 2. Cet épisode spécial nous raconte l’histoire d’Ashin dans le nord de Joseon (la Corée) avant les évènements de la série principale. Ma première attente était donc de découvrir ce personnage qui sera certainement très important dans l’inévitable saison 3 de Kindgom, mais j’ai eu le droit à plus que ça.

Je vais devoir rester assez vague sur le scénario, car c’est le vrai point fort de l’épisode. Ce dernier commence donc durant l’enfance d’Ashin, membre d’une tribu Jurchen ayant rallié les Joseons, mais vivant en marge de la société comme des parias. Une biche va ingérer une mystérieusement plante avant de se faire elle-même dévoré par un tigre. Si vous avez lu mes chroniques précédentes de Kingdom ou que vous avez regardé la série, vous vous doutez bien qu’il s’agit de la plante de la résurrection. On a donc le droit à une biche-zombie puis un tigre-zombie et c’est plutôt bien fait. À titre de comparaison, le tigre zombie est bien plus réussi que celui d’Army of the Dead. Le redoutable félin va se transformer en mangeur d’hommes et notamment s’attaquer à des Jurchens qui se sont aventurés en territoire Joseon, menant à des tensions politiques. Les Joseons menacés au sud par les Japonais ne peuvent pas se permettre une guerre contre le redoutable cavalier des steppes. Le chef de la garnison local va donc devoir la jouer fine et éliminer le tigre et expliquer aux Jurchens ce qu’il s’est passé pour éviter que la situation ne s’envenime. Pourtant, une fois le tigre éliminer, les Jurchens vont s’en prendre à la tribu d’Ashin, qui seule survivante, va rejoindre la garnison Joseon et demander au chef local de venger sa famille. Elle va passer alors des années et des années à travailler comme un paria dans cette ville frontière et préparer la vengeance que les Joseons tardent à lui apporter. À partir de là (la deuxième moitié de l’épisode), les péripéties et révélations ainsi que quelques grosses surprises vont s’enchainer jusqu’à la fin de manière assez folle compte tenu de la modeste durée de l’épisode. La construction de l’intrigue et des personnages s’étale sur les deux tiers de l’épisode, l’action (la vengeance d’Ashin) et les zombies n’arrivent que dans le dernier quart/tiers de l’épisode. Les révélations, dont je ne vous parlerais pas, sont très bonnes et la fin m’a fortement et a de multiples reprises surpris alors même que tout jusque-là laissait entrevoir une simple histoire de vengeance (liens avec la saison 1, origine des zombies, l’accomplissement de la vengeance d’Ashin…). L’évolution (pour ne pas dire la transformation) du personnage d’Ashin est terrible tout comme les épreuves qu’elle a traversées tout au long de sa vie. Après cet épisode, même si je peux me tromper, j’ai l’impression qu’Ashin sera l’antagoniste de la saison 3 de Kingdom. Quoi qu’il en soit, Kim Eun-hee s’est surpassé et nous livre le scénario plus dense et le plus fort de la série jusque-là tout en continuant à consolider son univers. Il est assez rare qu’un scénario de film ou de série parvienne à me surprendre, mais là, la scénariste y est arrivée à plusieurs reprises en seulement 1 h 30. Bravo.

Visuellement, l’épisode est au moins aussi chouette que la série principale. Les costumes, les décors, la réalisation sont toujours très bons. Il y a quelques plans assez audacieux (certainement filmés avec des drones). L’ambiance du nord de Joseon est terriblement réussie, on a l’impression d’être au bout du monde tant l’aspect isolé et inhospitalier est réussi. Les effets spéciaux, plus précisément le tigre et la biche zombies en images de synthèse sont très réussies.

Les acteurs sont bons, voire très bons pour certains, notamment Kim Roe-ha dans le rôle de Ta Hab, le père d’Ashin. Ji-hyun Jun, qui joue Ashin adulte est vraiment très bonne, d’autant qu’elle a peu de lignes de dialogue, car son personnage est peu bavard. Encore plus que dans les saisons précédentes, le réalisateur, Kim Seong-hun, n’a pas peur de crotter ses personnages, notamment la tribu d’Ashin. Ça renforce l’immersion et la crédibilité. D’autant plus qu’à la base, Ji-hyun Jun (Ashin adulte) fait partie des canons de beauté en Corée du Sud (elle est aussi mannequin). Ici elle est crasseuse, abimée, a des boutons, les lèvres gercées…

Ashin of the north est une réussite sur tous les points. Je ne savais pas à quoi m’attendre avec cet épisode spécial tant l’introduction du personnage dans les dernières minutes de la saison 2 était entourée de mystère. Ce préquel répond à certaines questions des deux premières saisons, tout en ouvrant de très bonnes perspectives pour la suite. Surtout, partant d’une histoire de vengeance, la scénariste a su me surprendre à plusieurs reprises, ce qui est rare.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s