Cyberpunk 2077 : Your Voice –  Motyka, Blacha, Zezelj, Ostrowski, Obwazanek (VO)

Résumé :
« Au cours d’une journée de routine, un agent d’entretien solitaire est confronté à une altercation entre une femme mystérieuse et le gang Maelstrom. Alors que la femme tente de s’échapper, elle lui remet une puce. Pour la retrouver et découvrir les données, il se lance dans un voyage sauvage à travers les méandres miteux de la ville et les dangereux terrains vagues, où il rencontre un nouveau client rusé, des cyberpunks fous et l’infâme Johnny Silverhand. Il découvrira enfin ce qu’est le véritable amour et pourquoi il ne sera jamais possible, pas dans un endroit comme Night City. »

Fiche technique :
Scénario : Aleksandra Motyka et Marcin Blacha
Dessin : Danijel Zezelj
Couleurs : Krzysztof Ostrowski
Lettrage : Jarek Obwazanek
Éditeur : Dark Horse Comics
Pagination : 88 pages

Retrouvez mes autres chroniques concernant cet univers via le tag Cyberpunk 2077.

Tout d’abord, malgré le sigle « 2077 », Your Voice se déroule en 2023. Todd, éboueur, se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, quand, déboulant du métro (le NCART pour les puristes) avec des membres du gang Maelstrom, une Mercenaire lui confie une puce et lui indique l’adresse à rejoindre pour la donner à son « Fixer » (personne qui sert d’intermédiaire entre les commanditaires et les mercenaires et hackers). Pourtant, Todd, préfère s’évertuer à sauver la vie de la mystérieuse inconnue en remettant les données aux Maelstroms en échange de la vie de la jeune femme. Cette dernière, une fois tirée d’affaire, se fait la malle sans que Todd puisse en placer une. Notre éboueur est néanmoins bien décidé à la retrouver et fait donc appel au service d’un « Fixer » qui parvient à localiser et identifier la mystérieuse mercenaire nommée Yishen. Ne pouvant payer la prestation, Todd rembourse le « Fixer » en testant une puce qui doit bientôt arriver sur le marché et sensé stimuler les cerveaux pour prendre des décisions plus rapide. Retrouvant Yishen, Todd se retrouve alors embarqué dans une histoire de mercenaires et de braquage aux terribles conséquences. Si dans les premières pages je ne comprenais pas trop où Aleksandra Motyka et Marcin Blacha voulaient nous emmener, la chute et les révélations des dernières pages m’ont vraiment surpris. Pour en avoir plus, en ce faisant spoiler, on se retrouve dans le dernier paragraphe avant la conclusion. Niveau personnage, il n’y a quasiment aucun développement. Yishen est et reste mystérieuse. Todd par son côté « simple » se lance bille en tête dans des évènements qui vont le dépasser et ne lui laissent pas la place pour éventuellement s’exprimer. Ce défaut reste à l’avantage du rythme qui se veut haletant et sans temps morts et ne m’a au final absolument pas gêner.

Graphiquement, j’ai eu un peu de mal. Je ne sais pas où se trouve la frontière entre le dessin de Danijel Zezelj et les couleurs de Krzysztof Ostrowski. J’avais l’impression d’être face à une œuvre en couleur directe. Peut-être que Zezelj a peint en niveau de gris et qu’Ostrowski a colorisé le tout ? Je ne sais pas. En résulte une œuvre assez étrange. Les visages sont étrangement peu détaillés, tout en restant parfaitement reconnaissables pour Yishen et Todd ainsi qu’un ou deux personnages secondaires. Le graphisme est très contrasté, avec des aplats très sombres mis en valeur pas des couleurs assez vives qui donnent une bonne ambiance cyberpunk. En conséquence, il y a quelques cases que j’ai trouvées difficilement lisibles. Il est aussi étrange de voir que certaines cases ou certains éléments sont soudainement plus détaillés. On se retrouve donc avec des rues Cyberpunk riches en détail occupées par des personnages constitués de grands aplats sombres. Malgré tout, Zezelj et Ostrowski nous offrent aussi quelques vignettes et pleines pages très réussies par leur mise en scène ou leur ambiance.

Venant ont donc aux spoilers, car la fin de l’ouvrage est tout ce qui fait son sel et son intérêt dans l’univers Cyberpunk 2077. En effet, dès la description de l’ouvrage, on nous fait comprendre que Todd finira par croiser la route de Johnny Silverhand. Sauf qu’on est en 2023. Qu’est-ce qui s’est passé en 2023 ? Ceux ayant déjà joué au jeu le savent, Johnny a attaqué la tour de la méga corporation Arasaka avec une arme nucléaire tactique. En effet, le braquage dans lequel Todd se retrouve embarqué est commandité par le « rockerboy » et c’est comme ça qu’il s’est procuré l’arme qu’il lui fallait. Enfin, juste après ça, les scénaristes nous assènent un dernier uppercut avec la « puce » que Todd testait pour son « Fixer ». La petite voie, comme un instinct ou un nouveau réflexe, qui lui a fait prendre certaines décisions est en fait celle d’un « réalisateur » qui le guidait, car la « Puce » filmait tout de son point de vue pour créer une BrainDance. Pour rappel, les BD sont des scènes en réalité augmentées, permettant au spectateur de revivre le souvenir de quelqu’un d’autre avec tous ses sens ainsi que ses émotions. Vu les évènements enregistrés, le pauvre Todd s’est donc fait arnaquer par le « Fixer » qui s’en ait mis plein les poches. Ainsi, une histoire qui démarrait de manière banale est en fait directement reliée à un des évènements les plus marquants du « lore » de Cyberpunk 2077.

Si « Your Voice » démarre étrangement, le scénario d’Aleksandra Motyka et Marcin Blacha devient vite haletant et se termine sur des révélations vraiment superbes, liant brillamment et directement l’ouvrage à un des moments clés de la vie du célèbre Johnny Silverhand. Si le graphisme offre quelques très belles pages et ambiances, je l’ai trouvé malgré tout étrangement inégal et déstabilisant. Loin d’être un simple produit dérivé, ce comics est donc une œuvre que je recommande à tous ceux qui apprécient l’univers de Cyberpunk 2077.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s