Instinct de survie — Pierre Picca

Résumé :

« Oubliez ce que vous pensiez être impossible, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, ne croyez plus en rien, affûtez vos lames et faites votre sac, soyez sur vos gardes désormais. Le monde tel que vous le connaissiez n’existe plus, il vient de basculer dans un enfer que vous n’auriez pu imaginer, Antoine, militaire de réserve l’a compris depuis peu, plus rien ne sera comme avant, jamais. Lui et Lola se lancent à peine dans la vie, ils vont être pris dans une tourmente infernale de violence embrasant le pays et balayant tout sur son passage, ne laissant que peu de survivants, des villes en ruine… et des êtres plus tout à fait humains avides de chair. Entre missions à risques et violents combats, Antoine et une poignée de soldats vont lutter pour survivre, seuls contre tous. »

Fiche technique :

Auteur : Pierre Picca
Éditeur : Autoédition
Pagination : 508 pages
Prix : 13,70 € (5,99 en Kindle)

Un livre autoédité que j’ai découvert un peu par hasard et dont la couverture simple, mais efficace m’a attiré.

J’aime les histoires de zombies et de survie notamment quand elles sont dures, réalistes, mais gratuitement gore et surtout quand elle ne transpire pas la politique. Depuis une bonne décennie, le zombie/survivant est à la mode et tourne à toutes les sauces et les quelques productions françaises que j’ai vues passées ne m’ont que rarement tenté.

On suit ici l’histoire d’un jeune réserviste français alors que la France s’enfonce doucement dans le chaos. Il s’occupe d’abord de mettre sa copine en sécurité avant d’être rappelé en unité et se retrouver au feu loin de sa dulcinée.

La première partie du livre se déroule en pleine apocalypse zombie où soldats et civils tentent de rester en vie. Le personnage tente de rester quelqu’un de droit, mais doute parfois et il en va de même pour ces camarades. Cette première partie nous livre quelques passages assez terribles, notamment une traversée d’autoroute avec des réfugiés, avant de se conclure sur un drame.

La deuxième partie du livre est séparé de la première par une ellipse de plusieurs semaines ou mois. Le personnage principal a quitté la sécurité de son groupe et s’est lancé dans une quête assez désespérée, mais compréhensible. On a de nouveau droit à quelques passages assez chauds, avant au final d’avoir un presque happy end.

C’est globalement un bon livre dans le genre, mais il y a quelques défauts agaçants. Le personnage est un jeune bleu, mais se comporte à plusieurs reprises comme une tête brulée et en quelques occasions un peu comme un gamin. Dans le cadre d’une apocalypse zombie, généralement ce genre de comportement ne vous réussit pas trop. Le livre contient de très rares coquilles, mais parfois certaines expressions ou formulations sonnent bizarrement. Rien de bien bloquant pour autant.

C’est donc globalement une autoédition de bonne facture et une bonne histoire de zombie/survival, même si on est loin du niveau d’un World War Z ou d’une Pandémie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s