Dragon — Thomas Day

Résumé :

« Bangkok. Demain.
Le régime politique vient de changer.
Le dérèglement climatique global a enfanté une mousson qui n’en finit plus.
Dans la mégapole thaïlandaise pour partie inondée, un assassin implacable s’attaque à la facette la plus sordide du tourisme sexuel. Pour le lieutenant Tannhäuser Ruedpokanon, chargé de mettre fin aux agissements de ce qui semble bien être un tueur en série, la chasse à l’homme peut commencer. Mais celui que la presse appelle Dragon, en référence à la carte de visite qu’il laisse sur chacune de ses victimes, est-il seulement un homme ? »

Fiche technique :

Auteur : Thomas Day
Éditeur : Le Belial
Pagination : 160 pages
Prix : 8,90 €

J’avais lu de bonnes critiques sur cette nouvelle de Thomas Day et elles sont méritées.

L’histoire se passe dans le futur, sans date précise, probablement à la fin des années 2020, début 2030. À cause du changement climatique, Bangkok a les pieds dans l’eau. Le niveau de technologie entraperçue (ce n’est pas le sujet de la nouvelle) est proche du nôtre.

Deux ans après un énième changement de régime, les touristes (sexuels y compris) commencent à revenir en Thaïlande.

C’est là que le Dragon fait son apparition. Il s’attaque aux proxénètes prostituant des enfants, mais aussi à leurs clients.

Tan Ruedpokanon, membre de la police touristique, est chargé de « régler le problème ».

L’histoire est centrée sur les personnages de Tann et du Dragon, pour les autres personnages on sait juste ce qu’on a besoin de savoir. Certains passages sont violents et peu ragoutants, mais juste ce qu’il faut au vu des sujets traités : prostitution, pédophilie, autojustice.

Tout est parfaitement calibré, les styles sans détour et super efficace. Détails déstabilisants, mais justifiés par la narration, le chapitre ne se présente pas dans l’ordre de numérotation. Par exemple, dans un chapitre l’un des personnages secondaires ne se présente pas à un rdv, le chapitre suivant portant pourtant un numéro antérieur nous fait assister à sa mise à mort.

Ce petit bijou traite de sujet difficile, mais pertinent et est diablement bien écrit. En plus c’est de la SF française.

Publicités

3 commentaires sur “Dragon — Thomas Day

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s