Our King and His Court – Rich Larson (VO)

Ilustration de Jeffrey Alan Love

Résumé :
« Une histoire futuriste sur un soldat de haut rang dans un gang criminel qui a des loyautés conflictuelles envers son monstrueux patron et le jeune fils innocent de ce dernier. »

Alors que je viens juste de recevoir « La Fabrique des lendemains », premier recueil en français de nouvelles de Rich Larson, je me suis rendu compte que j’avais gardé dans un coin « Our King and His Court » disponible gratuitement sur le site de Tor.

J’avais déjà adoré « Painless » et « Meat and salt and sparks » et c’est donc avec plaisir que je retrouve cet auteur.

L’histoire se situe dans un univers futuriste biopunk où le monde souffre des affres du changement climatique et de toutes ses conséquences. Vu comme le texte est court il est difficile d’avoir une vue globale du worldbuidling, mais on découvre que le gouvernement mexicain s’est effondré et que les cartels règnent en maitre. Surtout un cartel, celui d’El Tirano.

On suit El Cuervo, assassin d’élite qui travaille pour El Tirano. L’histoire commence quasiment par la fin, alors que le sicario a achevé sa mission : retrouver le fils d’El Tirano et le ramener à son père.

À partir de là on alterne entre l’instant présent alors que le boss du cartel retrouve son fils et les différentes étapes qui ont mené à cet instant précis. On comprend à quel point El Cuervo est un pion sauf que lui aussi en prend conscience et profite du fait qu’il est un pion dans le jeu du « Comptable » qui a mis sur son chemin « El padre » et une « Courtisane ». Sauf qu’El Cuervo va en profiter pour reprendre son destin en main.

Je m’arrête là pour ce qui est de l’histoire et de l’univers de cette nouvelle. En tout cas c’est un texte que j’ai beaucoup aimé. Le peu de worldbuilding présenté est intéressant et bien utilisé, notamment les éléments biopunk. Le personnage d’El Cuervo est vraiment classe et a une bonne histoire. L’auteur profite de ce texte pour mettre en exergue l’impact terrible de la guerre des cartels et comment elle broie des vies. Un chouette texte que je vous recommande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s