The Fable – Pika (Tome 1 à 3)

Résumé :
« Muni de son arme favorite, un pistolet Nighthawk couleur anthracite, “Fable” est un tueur professionnel craint de toute la pègre japonaise. Hommes politiques, mafieux, personnalités publiques… Ce génie de l’assassinat peut envoyer n’importe laquelle de ses cibles six pieds sous terre. Et en six secondes, si le cœur lui en dit. Sauf qu’un beau jour, son commanditaire lui ordonne de tout mettre en pause et de mener la vie d’un citoyen ordinaire, dans la planque d’un clan de yakuzas à Osaka. Interdiction de tuer ou d’attaquer qui que ce soit pendant une année entière. Pour cette arme humaine au tempérament imprévisible, entourée de criminels à la gâchette facile, c’est le plus dur des contrats qui commence… »

Fiche technique :
Scénario et dessin : Katsuhisa Minami
Éditeur : Pika
Pagination : environ 200 pages par tome

J’ai attendu qu’au moins trois tomes soient sortis histoire de ne pas me contenter d’un tome 1 qui aurait été, certainement et logiquement, purement introductif. Ce qui m’a intéressé après avoir lu un ou deux extraits est le potentiel comique, mêlé à une pointe d’action apporté le personnage principal qui est à la fois une machine à tuer et un inadapté social complet.

Le premier tome est en effet complètement introductif, mais démarre sur les chapeaux de roue avec une scène d’action qui nous permet de voir le redoutable Fable en action. Une fois la mission terminée, il retrouve sa mystérieuse et séduisante assistante. Dans la foulée, le patron de Fable lui demande de se mettre au vert pendant un an avec son assistante, et leur fourni de fausses identités. À ce stade on ne connait toujours pas le nom des personnages et on ne leur découvrira un nom que sous leurs fausses identités d’emprunt d’Akira et Yōko Satō en tant que frère et sœur.

Arrivée à Osaka, ils vont séjourner dans une planque appartement à un clan yakuza Maguro et vont tenter de mener une vie normale. Évidemment tout ne va pas être aussi simple. Ebihara, le second du clan, ne fait pas confiance à ces « invités » et va les espionner et faire des misères à Fable pour qu’il fasse une connerie et donne un prétexte au clan pour les expulser.

Arrivée à la fin des trois premiers tomes nous avons droit à de nombreuses péripéties, parfois rigolotes, au cours desquelles Fable fait le nécessaire pour protéger son intégrité physique sans griller sa couverture. Il se trouve un animal de compagnie, un travail… au temps de chose qui nous montre à quel point il est inadapté à la vie en société. Il est fan absolu et complet d’un humoriste qui nous permet de nous rendre compte qu’il a un humour de merde. Plusieurs petites intrigues se dessinent autour de notre duo. Il y a du potentiel pour pas mal de moments comiques, mais aussi de l’action. Enfin l’intrigue du tome 3 nous laisse entrevoir une potentielle amourette entre Fable et sa voisine et collègue. Il est aussi possible que Yōko, l’assistante-sœur sous couverture de Fable, finisse par nous surprendre, je lui trouve un petit potentiel de psychopathe. Il est aussi probable que l’on découvre le passé et l’enfance de The Fable via des flashbacks.

Sur ces trois premiers tomes, ma lecture fut agréable, mais l’intrigue et le rythme peinent un peu à décoller. J’espère que cela va s’arranger, en tout cas le potentiel est là, il ne faut juste pas que Minami tarde trop à l’exploiter. Je compte poursuivre au moins jusqu’au tome 5 avant de voir si je lirais la série en entier (prévu sur 22 tomes).

Le dessin de Minami est globalement super, tant sur les personnages que les décors et la mise en scène de l’action. Le character design est chouette, car on distingue bien les personnages sans s’aventurer dans des designs trop clichés, les visages sont expressifs, l’ensemble est globalement réaliste/crédible. Enfin, les illustrations de couverture sont vraiment chouettes et bien trouvées.

Ces trois tomes de The Fable montrent un fort potentiel scénaristique soutenu par un très bon dessin, mais l’intrigue peine encore un peu à décoller. Je me donne encore deux tomes pour décider si je poursuis l’aventure.

Vous pouvez aussi prendre un deuxième avis chez le Vagabond qui a lu les deux premiers tomes.

Un commentaire sur “The Fable – Pika (Tome 1 à 3)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s