The Witcher – Netflix (Saison 1)

Résumé :
« Situé dans un monde médiéval sur une masse terrestre connue sous le nom de “continent”, The Witcher suit la légende de Geralt de Riv et de la princesse Ciri qui sont liés par le destin l’un à l’autre. »

Fiche technique :
Réalisateurs : Alik Sakharov, Alex Garcia Lopez, Charlotte Brändström, Marc Jobst
Scénaristes : Lauren Schmidt Hissrich, Jenny Klein, Beau DeMayo, Declan de Barra, Sneha Koorse, Haily Hall, Mike Ostrowski
Distribution: Netflix
Acteurs principaux : Henry Cavill, Freya Allan, Anya Chalotra, MyAnna Buring, Jodhi May, Björn Hlynur, Joey Batey

La série de Netflix est une adaptation de la série de romans et nouvelles venus de Pologne et signée par Andrzej Sapkowski. The Witcher verse dans la medieval-fantasy et l’aventure n’est donc pas mon genre de prédilection. L’univers de Sapkowski a été adapté en jeu vidéo avec un énorme succès par l’éditeur/développeur polonais CD Projekt. Pour ma part, je ne connaissais que les très grandes lignes de cet univers ainsi que les noms et l’apparence de ses personnages le plus connus. Cette première saison en 8 épisodes constituait donc pour moi une bonne porte d’entrée sur cet univers.

Scénaristiquement, j’ai été un peu perdu, car pour le peu que je connaissais les personnages Geralt de Riv (Henry Cavill), Cirilla (Freya Allan), et Yennefer de Vengerberg (Anay Chalotra) formaient un trio. Sauf qu’ici on va suivre trois lignes scénaristiques différentes qui ne se croisent pas ou peu. Seuls Geralt et Yennefer se croisent. Geralt mène sa vie de Sorceleur (des tueurs de monstres, entraînés physiquement dès leur plus jeune âge et ayant subi des mutations génétiques leur conférant des capacités surnaturelles.), Yennefer (laide et bossue) part suivre une formation de sorcière, et Cirilla fuit son royaume mis à sac par Nilfgaard.

Ce qui est assez perturbant c’est qu’il y a peu d’indicateurs temporels ou géographiques, mais c’est en fait volontaire. Alors qu’on se demande quand le trio sera réuni, on se rend compte lors du 4ème épisode que les temporalités de Geralt et Yennefer sont antérieures à celle de Cirilla. En réalité cette saison 1 est basée sur les nouvelles des recueils « The Last Wish » et « Sword of Destiny » qui précèdent la saga principale. La partie la plus surprenante pour moi fut la transformation de Yennefer. En effet, dans les images que je connaissais du jeu, la sorcière à un physique de femme fatale, sauf que dans le premier épisode on découvre une jeune femme bossue, au visage difforme, traitée comme une merde et surnommée « petit porcelet ». On va donc découvrir comment elle est devenue cette femme au physique avantageux, mais aussi le prix qu’elle à payer pour cela.

En gros cette première saison est une introduction. Cela aura pu être décevant, mais cette introduction est vraiment prenante. Les éléments de compréhension sont dispensés avec parcimonie, les aventures et fils rouges sont très bien menés, les acteurs sont bons voir excellents (Henry Cavill et Anay Chalotra en tête), l’ambiance, les créatures et les décors ainsi que les effets spéciaux sont très bons aussi. Enfin, l’univers semble riche et solide. Bref pour cette saison, bien qu’introductive est sans faute.

Voici donc une série que je vais suivre avec intérêt et sur laquelle Netflix semble miser gros. En effet, en plus de la saison 2 qui arrive dans quelques mois, des spin-off sont en cours de production ou déjà sortie. Ainsi, avant de voir la saison deux je vais prendre le temps de visionner la série d’animation « The Witcher: Nightmare of the Wolf » qui raconte la jeunesse de Geralt au côté de son mentor Vesemir. Une autre série d’animation est en cours de production, titrée « The Witcher: Blood Origin » elle devrait nous raconter la création du premier Sorceleur et les évènements menant à la mystérieuse « Conjonction des sphères ».

Bien que la fantasy ne soit pas un genre qui m’attire plus que ça, j’ai passé un très bon moment devant la saison 1 de The Witcher et il me tarde de voir la suite et les spin-off. La série de Netflix constitue à mes yeux une très bonne porte d’entrée sur l’univers créé par Andrzej Sapkowski et si j’avais plus de temps libre je me plongerais probablement dans ces livres ainsi que les adaptations vidéoludiques de CD Projekt.

Un commentaire sur “The Witcher – Netflix (Saison 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s