Un homme en colère — Guy Ritchie

Résumé :
« À Los Angeles, le Britannique Patrick Hill se fait embaucher au sein de l’entreprise de transport de fonds Fortico, qui vient d’être frappée par une tragédie après le décès de deux employés lors d’un braquage. Patrick fait équipe avec le rugueux Bullet, qui décide de le surnommer “H”. Très mystérieux, Patrick va vite surprendre ses collègues par ses incroyables aptitudes, notamment au tir »

Fiche technique :
Réalisateur : Guy Ritchie
Scénaristes : Guy Ritchie, Ivan Atkinson, Marn Davies
Acteurs principaux : Jason Statham, Scott Eastwood, Holt McCallany, Josh Hartnett

J’ai découvert « Wrath of Man » au hasard via un trailer sur le net. Il s’agit d’un film de braquage et de vengeance avec le charismatique et très connu Jason Statham. Il ne faut pas cherche plus loin, y a pas de grands questionnement ou autre. C’est juste une histoire de vengeance, mais quand c’est bien fait, j’aime bien. « Wrath of Man » est un remake du film français « Le Convoyeur » de Nicolas Boukhrief sorti en 2004 et que je n’ai pas vu.

Le film se découpe en quatre chapitres. Le premier, « Une âme noire », voit H (Jason Statham) débarquer chez Fortico une société de transport de fond. On y suit son embauche, ses tests d’aptitudes… On découvre vite que H est froid, même glacial, qu’il espionne ses collègues. Un jour son camion est attaqué par des braqueurs qui tiennent son collègue « Bullet » en otage. H, qui n’avait passé les tests de tir que de justesse, va alors abattre les six assaillants en quelques minutes et sans trop se fouler. Il devient alors la star de la boite et gagne le respect de ses collègues.

Le chapitre suivant, « Terre Brulée », remonte 5 mois dans le temps. On découvre que H appartient à un gang de braqueurs. Alors qu’il est en « congé », car son fils lui rend visite, il fait un détour pour un repérage prétextant aller chercher à manger. Son fils Dougie, resté dans la voiture assiste à l’attaque d’un camion Fortico. L’affaire va mal tourner, l’un des membres du commando abattant les chauffeurs, puis Dougie, témoin gênant. H assistant à tout cela et rejoignant la scène est fauché par une rafale, laissé pour mort. Quand il sort du coma trois semaines plus tard il n’a plus qu’un but, se venger. On assiste alors à la chasse de H et son gang pour trouver les coupables, une véritable politique de la Terre Brulée qui va rester sans succès poussant H à opter pour un autre plan.

« Méchant molosse », le chapitre trois, étalé dans le temps nous montre le point de vue de braqueur ayant tué Dougie. Un groupe d’anciens soldats sur le carreau. Comment sont-ils devenus des braqueurs, comment ont-ils préparé leur coup, comment c’est parti en sucette ?

Retour dans le présent avec le chapitre quatre : « Foie, poumons, rate et cœur ». Les braqueurs vont s’attaquer au dépôt de Fortico en fin de journée de Black Friday pour se faire dans les 150 Millions de dollars. Ils s’attaquent au fourgon de H et de son collègue, complice des braqueurs. Le braquage du dépôt va très mal tourner pour tout le monde. Agent de Fortico, braqueurs… les pertes sont lourdes. Évidemment, H va finir par accomplir sa vengeance. Et… c’est tout, l’argent, le sort des autres ne l’intéresse pas.

Avec « Un homme en colère » Guy Ritchie nous livre un film efficace, avec une ambiance prenante, quelques scènes d’action efficaces, mais qui ne révolutionne pas les genres auquel il appartient. Le film est prévisible par ce qu’on se doute bien que H va parvenir à se venger, mais reste intéressant par sa construction efficace, même si elle n’est pas novatrice. L’ambiance est prenante grâce au côté enragé et glacial de Statham, la musique assez pesante dans son genre, la violence (notamment dans le chapitre « Terre Brulée »). Bref, « Un homme en colère » est un film qui n’est pas exceptionnel, mais reste agréable à regarder et reste plutôt efficace dans sa catégorie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s