Le Serpent et la Lance — Acte 2 — Maison-Vide — Hub

Résumé :
« Afin d’assurer l’avenir de ses trois sœurs, Oeil-Lance accepte la proposition du prêtre Cozatl : il va enquêter sur les meurtres des très nombreuses jeunes filles dont les cadavres sont retrouvés momifiés un peu partout aux alentours de la cité de Tenochtitlan. Une mission difficile, mais aussi délicate puisqu’elle va l’obliger à croiser à nouveau la route de son ennemi d’enfance : Serpent. »

Fiche technique :
Scénariste et illustrateur : Hub
Couleur : Li
Éditeur : Delcourt
Pagination : 112 pages

Et voilà un tome 2 que je n’attendais pas pour tout de suite. En effet, comme Hub fait des tomes de plus de 100 pages pour « Le Serpent et la Lance », il faut au moins deux ans de travail pour boucler l’ouvrage. Donc quand mon libraire m’a averti de la sortie du livre je me suis dit « Déjà ?! », mais en fait le tome 1 est sorti il y a déjà deux ans donc : oui, déjà ! Que le temps passe vite par moment… Et comme deux ans ont passé, pour ceux qui auraient la flemme de relire le tome 1, l’auteur nous livre un résumé écrit du tome précédent en début d’ouvrage. Un résumé très complet, mais tout de même concis et c’est très pratique.

L’histoire reprend donc exactement où elle s’était arrêtée. Œil-Lance continue son enquête (mandaté par le prêtre Cozatl, un ami d’enfance) sur les cas de jeunes filles assassinées et retrouvées momifiées à travers l’Empire. Mais un autre personnage mène aussi l’enquête, de manière totalement officielle, lui. Ce personnage, c’est Serpent, lui aussi a côtoyé Œil-Lance et Cozatl durant l’enfance, puisqu’ils étaient tous dans la même école. Néanmoins Serpent, né difforme, est un fils de noble méchant et cruel. Lors de son enquête Serpent, met la main sur une jeune fille traumatisée à moitié momifiée qui semble avoir échappé au tueur (surnommé le Rodeur), mais n’en tire pas grand-chose. Œil-Lance quant à lui tente d’accéder à ce que lui cache sa mémoire, alors que Cozatl soupçonne des membres de son propre ordre religieux. C’est donc ainsi qu’Œil-Lance se rappelle que le Rodeur avait déjà sévi lorsqu’il était enfant. Toutefois, les trajectoires d’Œil-Lance et Serpent finissent par se croiser et alors que ce dernier fait preuve de sa cruauté habituelle à l’égard de son ancien camarade et sa famille, il se retrouve finalement à devoir s’allier à Œil-Lance lorsque le Rodeur s’en prend à sa famille.

Ce tome, même s’il fait bien avancer l’intrigue garde un côté transitoire dont la finalité est de pousser les deux frères ennemis à s’allier. L’univers est toujours aussi riche, détaillé et recherché et j’ai l’impression que certains des menus défauts du tome précédent sont gommés ou atténués. J’ai l’impression (peut-être à tort) qu’il y a moins de notes en pied de page, et un peu moins de personnages et lieux avec des noms compliqués à retenir.

Niveau dessin et couleur, HUB et Li sont fidèles à eux-mêmes. C’est beau, riche en détails et super propre. Là où sur le premier tome j’avais parfois du mal à savoir si on était dans un flashback, ici n’est plus le cas puisque grâce au premier tome qui introduisait l’enfance des personnages on se rend maintenant facilement compte quand c’est le cas. Dans d’autres cas, c’est surtout mieux amener d’un point de vue écriture donc pas besoin d’artifices visuels. En tout cas que ce soit sur les designs de personnages, objets et lieux, on sent que HUB à fait un travail de dingue et qu’il est passionné par l’univers qu’il construit. Ceux qui aiment le travail de HUB et Li seront ainsi ravis, et, comme cet univers est totalement différent de celui d’Okko, c’est en plus totalement dépaysant. D’autant que, comme je l’avais déjà dit à la sortie du premier tome, les livres (et encore plus les BD) qui se passent à l’époque de l’Empire aztèque ne sont pas bien nombreux.

Ce volume qui est un peu moins monumental que le précédent (pas de bonus) reste copieux et impressionnant. L’histoire avance bien et devrait prendre une autre dimension dès le tome 3, maintenant qu’Œil-Lance et Serpent vont travailler ensemble, pour nous mener à la conclusion de cette enquête se déroulant dans un univers bien exotique. Visuellement, c’est toujours aussi impressionnant. Avec les fêtes de fin d’année, vous auriez vraiment tort de vous priver de ce tome 2. À dans deux ans pour la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s